Les formations en alternance

Les formations en alternance permettent de se former tout en découvrant le monde du travail et en étant rémunéré.

Se former en alternance, c’est apprendre un métier dans une entreprise sous la responsabilité d’un tuteur et préparer un diplôme au sein d’un centre de formation par alternance (CFA). L’alternant suit des cours théoriques et technologiques au CFA et travaille dans l’entreprise sous la responsabilité de son tuteur.

La formation professionnelle en alternance est une formation diplômante dispensée dans le cadre d’un contrat de travail signé entre l’employeur et un salarié qui souhaite acquérir une qualification reconnue. Le diplôme obtenu par cette voie est reconnu en Nouvelle-Calédonie voire, pour la plupart, au niveau national s’agissant de diplômes délivrés par l’État.

Depuis le 1er janvier 2018, le contrat d’apprentissage (réservé aux jeunes de moins de 26 ans) et le contrat de qualification ont fusionné pour créer un seul dispositif : le contrat unique d’alternance (CUA).

 

Désormais, aucune limite d’âge haute n’existe.
Tout ouvrir / Tout fermer

ll n’y a pas d’alternance sans contrat de travail.

Le CUA est un contrat de travail à durée déterminée, de type particulier, conclu entre un alternant (et son représentant légal, le cas échéant) et un employeur public ou privé. Sa durée couvre la période pendant laquelle l’alternant est soit en formation au sein d’un CFA, soit en entreprise, ainsi que la période des examens, mais il ne peut dépasser quatre ans.

L’employeur s’engage, outre le versement d’un salaire, à assurer à l’alternant une formation professionnelle, méthodique et complète, dispensée pour partie en entreprise et pour partie au CFA.

L’alternant s’oblige, en retour, à travailler pour cet employeur pendant la durée du contrat et à suivre la formation dispensée au centre de formation par alternance et en entreprise. Les tâches qui sont confiées à l’apprenti dans l’entreprise doivent correspondre au métier préparé.

L’alternant n’est pas un stagiaire de la formation professionnelle, c’est un salarié. À ce titre, il bénéficie des dispositions applicables au personnel de l'entreprise (convention, horaires et jours de travail...). L’alternant bénéficie également des congés payés (30 jours ouvrables par an).

Pour l’employeur, il n'y a pas d'obligation d'embauche à l'issue du contrat d’alternance mais si c’est le cas, l’alternant doit être embauché en contrat à durée indéterminée (CDI).

Le contrat unique d’alternance est accessible à toute personne âgée d’au moins 16 ans, sans limite d’âge maximum.

Des dérogations d’âge sont possibles pour les jeunes de moins de 16 ans si la formation souhaitée n’existe que par la voie de l’alternance, et pour les jeunes qui ont terminé leur classe de 3e et qui souhaitent s’orienter vers une formation par alternance et non une formation sous statut scolaire. La demande de dérogation doit être validée par le directeur général des enseignements de la Nouvelle-Calédonie.

L’alternant doit être apte médicalement à exercer le métier visé.

L'alternant de nationalité étrangère doit au préalable obtenir l'autorisation d'exercer une activité salariée. Pour en savoir plus, contactez le service de la main d'œuvre étrangère de la direction du Travail et de l'emploi, 12 rue de Verdun, BP 141 - 98845 Nouméa CEDEX. Tél. : (+687) 27 55 72 - fax : (+687) 27 04 94.

Selon la formation envisagée, il faut le plus souvent suivre un parcours d’information, d’orientation et de positionnement organisé par un CFA.

Pour les CFA des chambres consulaires (CCI, CMA, CANC)

Contactez le point A qui est chargé d'informer les jeunes sur le contrat d’alternance, les formations et les conditions d’inscription.

Il se situe au 14 rue de Verdun à Nouméa (au centre-ville, dans les locaux de la CCI) et est ouvert au public du lundi au jeudi, de 8 h 30 à 15 h 30 (fermé au public le vendredi). En cas d’impossibilité de vous déplacer, appelez au 24 69 49.

Il est conseillé de s’inscrire auprès du point A dès le mois de septembre en raison du nombre important de candidats par rapport au nombre de places disponibles dans les CFA (environ 500 places en première année). De même, il est préférable de ne pas attendre la fin des épreuves de recrutement pour rechercher activement une entreprise prête à signer un contrat d’alternance avec vous. En effet, même si vous avez réussi les tests de niveau, il n’y a pas d’entrée en formation possible sans entreprise d’accueil et contrat signé. Néanmoins, si vos démarches sont tardives, pour une raison ou une autre, et que la formation en CFA vient de commencer, vous pouvez encore présenter votre candidature s’il reste de la place dans la section concernée.

Pour les autres CFA

Contactez directement le centre de formation :

  • Université de la Nouvelle-Calédonie - 145, avenue James-Cook à Nouméa (Nouville) - tél. : 29 02 90,
  • Association de formation du BTP - 761, rue Isaac-Newton à Nouméa (Ducos) - tél. : 28 90 65,
  • Groupement pour l'insertion et l'évolution professionnelles - 10, rue Kataoui à Nouméa (Nouville) - tél. : 26 57 30.

Vous pouvez aussi contacter le CIO ou un conseiller en insertion professionnelle auprès des MIJ ou des services provinciaux de placement (DEFE en province Sud, CAP Emploi en province Nord et EPEFIP en province des Îles).

Tout employeur, du secteur public comme du secteur privé, peut conclure un contrat d’alternance (sous réserve qu’il ne soit pas en redressement ou en liquidation judiciaire et qu’il soit en règle avec ses obligations fiscales et sociales).

L’employeur doit également désigner un tuteur chargé de suivre le parcours de formation en lien avec le CFA, de former l’alternant et d’évaluer ses acquis tout au long du parcours de formation. Il peut s'agir de l’employeur lui-même ou de l'un de ses salariés. Le tuteur est appuyé par un formateur référent du CFA.

Pour exercer cette mission, le tuteur doit au préalable être habilité par le CFA afin de :

  • vérifier qu’il répond aux exigences du code du travail en termes de moralité et de qualification professionnelle,
  • s’assurer qu’il dispose des compétences pour suivre et former son alternant.

Un tuteur ne peut encadrer simultanément plus de deux apprentis.

Pour :

  • former un futur salarié en fonction des pratiques et des valeurs de l’entreprise, à moindre coût,

  • transmettre les compétences et l’expertise existantes dans l’entreprise,

  • maintenir un savoir-faire artisanal,

  • faire entrer du sang neuf dans l’entreprise,

  • bénéficier de l’aide financière du gouvernement à travers la prise en charge des charges sociales et une aide financière au tutorat,

  • bénéficier de l’appui du centre de formation pour le recrutement, puis tout au long de la formation de l’alternant,

  • participer à former de futurs professionnels et ainsi maintenir la compétitivité du secteur et la qualité des services ou biens,

  • apporter sa contribution à la formation des jeunes Calédoniens,

  • être associé à l’évaluation et à l’adaptation des dispositifs de formation professionnelle aux besoins des entreprises .

Cette voie permet à l'alternant de :

  • apprendre un métier,

  • obtenir un diplôme,

  • travailler dans une entreprise,

  • percevoir un salaire chaque mois,

  • bénéficier d’une couverture sociale CAFAT (RUAMM), des avantages sociaux de l’entreprise (mutuelle, comité d’entreprise, etc.) et, dans certains cas, des aides sociales accessibles aux salariés (allocation logement, allocations familiales, etc.).

Elle permet également aux parents de l’alternant de percevoir les allocations familiales jusqu’à ses 21 ans.

La rémunération de l’alternant est fixée par l’employeur mais ne peut être inférieure :

  • au minimum fixé par la convention collective ou l’accord d’entreprise si ceux-ci le prévoient,

ou

  • à un pourcentage minimum du SMG fixé par arrêté du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, calculé selon l’âge, le niveau du diplôme préparé et l’année du cycle de formation :

 

Pour les alternants âgés de moins de 21 ans

Niveau

V ou IV

1re année

50 % du SMG

2e année

55 %

3e année

60 %

Niveau III

et plus

1re année

65 %

2e année

70 %

3e année

75 %

 

Pour les alternants de 21 ans et plus

Niveau

IV

1re année

60 %

2e année

65 %

3e année

70 %

Niveau III

et plus

1re année

75 %

2e année

80 %

3e année

85 %

Au même titre que les autres salariés, l’alternant peut aussi bénéficier d’avantages en nature.

Les formations proposées par les CFA et agréées par le gouvernement préparent toutes à un diplôme reconnu en Nouvelle-Calédonie. Il peut s’agir :

  • d’un diplôme délivré par l’État : diplôme du ministère de l’Éducation nationale comme un CAP, Bac pro, BTS, diplôme du ministère de l’Agriculture comme un CAPA, titre professionnel du ministère chargé de l’emploi, etc.,
  • d’une certification délivrée par la Nouvelle-Calédonie,
  • d’un certificat de qualification professionnelle délivrée par une branche professionnelle,
  • d’une certification délivrée par un autre certificateur public ou privé sous réserve qu’il soit inscrit au répertoire de la certification professionnelle de la Nouvelle-Calédonie.

Les formations que l’on peut suivre en alternance peuvent cependant varier d’une année à l’autre. En effet, selon les besoins des entreprises et le vivier de candidats, certaines de ces formations ne sont pas ouvertes tous les ans, tandis que des formations nouvelles peuvent se mettre en place.

Chambre de commerce et d'industrie (CCI-NC)

Chambre de métiers et de l'artisanat (CMA-NC)  

Chambre d'agriculture (CANC)

Domaines de formation :

commerce, comptabilité gestion, vente, transports-logistique, informatique.

 

Domaines de formation :

BTP- second œuvre, coiffure-esthétique, maintenance automobile, métiers de bouche.

Domaines de formation :

productions horticoles, entretien paysager. 

14 rue de Verdun
Nouméa

Tél. : 26 57 30

Courriel : cfa@cci.nc

Site internet

1 rue Juliette-Bernard
Nouville

Tél. : 26 57 30

Courriel : formation@cma.nc

Site internet

3 rue Alcide-Desmazure
Nouméa

Tél. : 24 31 60

Courriel : formation@canc.nc

Site internet

Université de la Nouvelle-Calédonie (UNC)

Groupement pour l'insertion et l'évolution professionnelles (GIEP)

Association de formation du BTP (AFBTP)

Domaines de formation :

comptabilité, contrôle de gestion, informatique, management.

Domaine de formation :

maintenance automobile.

 

Domaine de formation :

BTP – gros œuvre.

145 avenue James-Cook
Nouville

Tél. : 29 06 16

Courriel : cfa@unc.nc

Site internet

7 rue Kataoui
Nouville

Tél. : 26 57 30

Courriel : sec.dg@giep.nc

Site internet

761 rue Isaac-Newton
ZI Ducos

Tél. : 28 90 65

Courriel : afbtp@canl.nc

Site internet

Sur le même sujet
Page